Sophrologie

Contes sophrologiques : pour ou contre ?

Très en vogue depuis que la sophrologie se démocratise, les contes sophrologiques fleurissent dans les librairies. Alors pour ou contre leur utilisation ?

Pour ma part je n’ai jamais utilisé de contes sophrologiques en cabinet, est-ce pour autant que ces contes sont mauvais ? Pas du tout !

Je vous partage aujourd’hui mon avis sur le sujet et comment les utiliser 🙂


C’est quoi les contes sophrologiques ?


Ces contes sont des histoires actives, c’est à dire jalonnées d’exercices de sophrologie que l’enfant s’approprie au cours du récit. Leur objectif est d’apprendre aux enfants des techniques d’écoute de soi, de respiration, et de visualisation positive. Et ce sans en avoir l’air !

Comme ces contes utilisent l’imaginaire et bien souvent le mouvement, ils sont très efficaces.

Voir ici notre article sur l’importance du mouvement pour les enfants.

C’est une manière vraiment ludique de découvrir la sophrologie et accessible à tous, sans être formé à cette technique. La répétition de leur lecture permettra à votre Ourson de s’entraîner à mieux se connaître, à mieux communiquer et à se libérer de ses soucis d’enfants.

Il existe toutes sortes de contes pour les enfants de 0 à 9-10 ans avec pour but d’accompagner les enfants dans le sommeil, les aider à prendre confiance en eux ou encore à accompagner leurs émotions ou les conflits par exemple.

Ces histoires invitent ensuite à s’intéresser à ce que votre Ourson à ressenti ou imaginé lors de l’écoute. Un moment d’échange qui permet de créer du lien de qualité.


Pourquoi je n’utilise pas ces contes en cabinet ?


Comme vous l’avez lu plus haut, les contes sophrologiques sont un très bon support, surtout pour débuter dans cette approche.

Lorsque je reçois des enfants au cabinet, j’essaie au maximum de leur proposer ces techniques de manière consciente en leur expliquant leur fonctionnement, leur utilité et dans quel cas les appliquer par rapport à leur situation personnelle. Nous pratiquons le plus souvent debout, et n’utilisons la position allongée que pour travailler la respiration au début.

Peut-être est-ce ma vision d’une histoire, mais ici elles se racontent lovés dans le canapé ou le soir au lit avant le coucher 🙂

lecture de contes sophrologiques aux enfants


Ça ne colle donc pas avec l’énergie des séances qui sont un lieu de décharge, d’expression et d’écoute pour les enfants.

Et puisque ces histoires peuvent être facilement racontées à la maison, autant les laisser aux parents et apporter une valeur ajoutée à mes séances.

Mon approche de la sophrologie m’incite aussi à éviter au maximum les objets. Lorsque nous sommes en situation de la vie quotidienne et que nous avons besoin de nous décharger, nous libérer, nous exprimer, nous n’avons pas toujours ces objets sous la main. C’est donc comme si nous n’avions rien appris car nous sommes démunis et « impuissant ». Alors qu’en utilisant uniquement son corps, son souffle, son intention, nous ne pouvons jamais être pris au dépourvu pour nous soulager ! C’est une ressource extraordinaire à mes yeux que de réaliser cela.


Bien utiliser les contes sophrologiques


Voici 3 choses importantes à savoir à propos des contes pour les utiliser avec efficacité :


1. En faire une habitude


Comme je le disais plus haut, c’est la répétition des contes qui leur donnera son efficacité. Une seule lecture ne sera pas suffisante pour que votre Ourson se rappelle de la technique de respiration et la réutilise à bon escient.


2. Différencier technique et imaginaire


Il est important de comprendre la différence entre les techniques sophrologiques et la part d’imaginaire des contes. Autant les techniques de respiration nécessitent d’être suivies, autant les autres techniques de relaxation dynamique ou de visualisation peuvent laisser place à l’imaginaire. Que votre enfant respire par son ventre est la chose la plus importante ! Mais si il imagine un océan violet rempli d’animaux terrestre n’a aucune importance. Laissez le s’approprier pleinement ce que le conte lui propose.


3. Nommer ses ressentis


La lecture d’un conte va inviter l’enfant à ressentir pleinement son corps. Par exemple, lorsqu’une plume le caresse de la tête au pied, il va ressentir cette présence de la plume.

Une fois l’histoire finie (ou le lendemain si c’est le soir, cela fonctionne aussi), vous pouvez proposer à votre Ourson de vous dire ce qu’il a perçu. J’insiste sur le fait que si il n’a pas envie, vous devez l’accepter et ne pas insistez. Cela viendra en son temps et c’est une manière d’accueillir ce qui est bon pour lui, de donner de la valeur à ses envies 🙂

Était-ce agréable ou désagréable ?
Une carresse ?
Un effleurement ?
Une chatouille ?
Une chaleur ?

L’activité suivante pourra vous aider à trouver des mots pour guider votre enfants. Et je ne le répéterais jamais assez, mais pas de jugement. Ce qu’il ressens est juste, même si cela vous parait improbable à vous 🙂


Une sélection de contes rien que pour vous !

Ces livres que je vous partage aujourd’hui sont ceux que j’ai testé et aimé, sauf celui pour les maternelles mais que j’ai pu feuilleté et qui semble très inspirant.

Je n’ai pas de lien avec les auteurs ni aucun intérêt à vous partager ces livres plutôt que d’autres. Par contre, les liens que vous trouverez ci-dessous sont des liens affiliés, ce qui veut dire que si vous souhaitez commander ces livres en passant par le blog, je percevrais une commission me permettant de me rémunérer pour tous les conseils que je partage ici gratuitement 🙂


La sophrologie par les contes, d’Isabelle Lefèvre-Vallée

Isabelle Lefèvre-Vallée est une référence en matière de sophrologie avec les enfants et adolescents. Auteure de plusieurs ouvrages sur le sujet, ses livres de contes sont joliment illustrés et remplis d’explications. Au début de chaque contes, une page détaillant les objectifs du contes, le cheminement sophrologique ainsi que les moments où l’utiliser sont présentés. Un CD permet aussi d’écouter en version audio.

5 histoires pour apprivoiser ses émotions


Contes sophrologiques pour les maternelles de 2 à 6 ans, de Michelle Van Hooland

sophrologie et conte

Un livre accompagné de 10 contes pour les tous petits, à l’adresse des professionnels, des enseignants mais à mon sens aussi des parents ! Une pépite comme il en existe peu pour les enfants de cet âge.

La sophrologie et le conte


Poèmes à murmurer à l’oreille des bébés

Mon coup de cœur !

Un livre de poèmes sophrologiques pour les encore plus petits qui est une perle d’émotion et de douceur. Un cadeau à offrir aux futurs parents sans hésiter. Marcella est une écrivaine et sophrologue avec un grand cœur que l’on retrouve dans cet ouvrage absolument magnifique !

Poèmes à murmurer à l’oreille des bébés ( de 9 secondes à 9 mois et au delà …)



Et vous, vous avez des ouvrages qui vous ont aidé, inspiré ?

–> Partagez les en commentaires pour en faire profiter toute la communauté 🙂

PARTAGER:

8 commentaires

  • Une maman deux maisons

    Très intéressant ! Je ne sais pas si ils rentrent dans la catégorie des contes sophrologiques mais nous avons pas mal utilisé les livres de Gaston et les émotions. Tu sais la licorne dont la crinière change de couleur en fonction de son émotion et qui intègre des exercices de respiration pour retrouver sérénité. Ma fille a beaucoup aimé et ça lui a permis d’intégrer que la respiration pouvait l’aider dans de nombreuses situations.

    • Bénédicte&Fabien

      J’aime beaucoup Gaston, nous l’avons utilisé aussi à la maison ! Mais je la mettrai dans une catégorie à part de celle des contes, qui sont vraiment des histoires à raconter comme une histoire du soir. Gaston appartient plutôt à des livres support de travail je dirai 😊

  • Marie de karma-sante.com

    Je trouve que c’est une très bonne idée les contes sophrologiques, ça permet de diversifier les lectures, avec un but, sans que cela gâche le plaisir de la lecture.
    Mais effectivement, je pense qu’en cabinet, il est plus intéressant d’avoir des séances adaptée à la situation personnelle. Ces livres ont pour moi leur, dans les salles d’attentes des pédiatres, et autres professionnels recevant des enfants, afin de sensibiliser les parents, qui pourraient avoir besoin d’aide, pour leur enfant, mais qui ne savent peut-être pas que la sophrologie peut les aider.

  • le coq lit et compagnie

    Bonjour, merci pour cet article, je ne connaissais pas du tout la sophro par le conte, mes enfants avaient testé la sophro par le dessin il y a quelque temps. J ai bien compris que ce n’était pas vôtre approche, je vais tout de même regarder de plus près ces livres sur le sujet.

  • ondespositivesfr

    j’utilise beaucoup par les livres avec mes enfants, merci pour la selection, on vaa renouveler notre bibliothèque

Laisser un commentaire