Sophrologie

Notre meilleure astuce d’apprentissage par le jeu


Vous le savez, nous prônons l’apprentissage par le jeu pour les enfants -et pour les grands aussi ! – , car nous savons que c’est le mode le plus efficace.

apprentissage par le jeu
Favoriser l’apprentissage par le jeu grâce au mouvement


Aussi, quand Sophie nous a proposé d’écrire sur ce sujet et de partager nos meilleures astuces pour un apprentissage ludique, pour son blog, nous avons répondu présent !


Les Coffres Magiques est un très chouette blog qui propose des outils ludiques pour créer des chasses aux trésors extra pour vos Oursons. Nous l’avons d’ailleurs déjà testé avec Bib’Ours et vous le recommandons 🙂


Si vous voulez découvrir ce super site, nous vous conseillons de lire l’article sur la plasticité neuronale. Vous y apprendrez beaucoup sur la manière dont l’apprentissage module notre cerveau et y comprendrez aussi pourquoi la régularité de la pratique est importante. Pour que vos enfants soient à l’aise avec leurs émotions, en parler souvent et jouer autour de manière régulière est la chose la plus efficace que vous pouvez faire !


Voici donc notre meilleure astuce pour apprendre en jouant : mettre le corps en mouvement pour retrouver son calme.


Cela paraît contre intuitif pour nous les adultes, mais notre psychologie fonctionne bien différemment de celle de nos enfants.


L’apprentissage par le jeu, ça veut dire quoi ?



Jouer : se livrer au jeu

Jeu : activité physique ou mentale dont le but essentiel est le plaisir qu’elle procure.



Si vous avez déjà lu notre article « Les enfants travaillent pendant que les parents jouent » , vous aurez compris que ce que nous appelons jouer en tant qu’adulte, est en fait une expérience d’apprentissage pour nos Oursons.


La définition du mot jeu est assez différente pour nous, adultes, et pour nos enfants donc. Car si pour nous jouer consiste uniquement à prendre du plaisir, pour nos enfants jouer consiste à découvrir et expérimenter le monde qui les entoure. Et c’est cette expérience qui leur donne du plaisir.


Pour résumer, je pourrais dire que découvrir le monde est le jeu préféré des enfants !


Nos Oursons ont donc cette capacité innée à apprendre en jouant et l’intérêt pédagogique du jeu n’est plus à démontrer dans l’éducation.

L'apprentissage par le jeu
Calme et concentration grâce au jeu
*Image par White 77


L’enfant prend plaisir à apprendre et expérimenter, il prend plaisir à se mettre en action à toucher, explorer, manipuler.


Mais qu’est ce qui rend le jeu si efficace ?


Les jeux de cartes, les jeux de plateau, les jeux d’imitation, les jeux de rôle ont tous un point commun : le mouvement. Pourquoi ?


Utiliser le mouvement


L’enfant est plein d’énergie, son corps va aussi vite que son cerveau ! Car si nous voyons bien l’énergie extérieure de nos chers Oursons, nous ne pensons que rarement à ce qu’il se passe dans leurs têtes.

Des routes et des autoroutes se créent en permanence, un vrai chantier ! Les connexions neuronales continuent de se mettre en place tout au long de l’enfance. Les apprentissages se rangent dans les bonnes cases, les tiroirs se lient entre eux quand c’est nécessaire pour associer ces connaissances nouvelles, juger de leur intérêt, de leur importance. Leur tête turbine en permanence et leur corps a besoin d’être au diapason.

L’énergie est bien présente et a besoin d’être exprimée. Sinon, toute leur attention sera focalisée sur le contrôle de cette énergie et ils ne pourront pas se concentrer sur autre chose.

Un peu comme lorsque nos pensées nous assaillent. Qui a déjà pu prendre une décision après une longue marche ou un footing alors que vous vous sentiez bloqué juste avant ?

L’esprit libéré de cette charge d’énergie grâce au mouvement qui la canalise, peut alors naturellement se concentrer sur la réflexion.

Quelque soit l’objectif, permettre aux enfants de se mettre en mouvement est donc la solution idéale.


Apprentissage par le jeu et sophrologie


C’est cette vivacité que j’utilise dans chacune des animations sophrologiques au cabinet.

Grâce à des exercices dit de relaxation dynamique, où le corps est mis en activité, l’enfant découvre ses capacités à s’écouter, à s’accompagner et à trouver les réponses à ses propres besoins.

C’est par cette mise en mouvement aussi que l’enfant apprend à vivre ses émotions.

Naturellement , la joie, la colère, la tristesse et leurs comparses se manifestent physiquement par une énergie particulière.


Aller dans le sens de cette énergie et la laisser s’exprimer par une expression physique est la meilleure façon de ne plus subir ce qui nous arrive mais d’en être acteur.


Se mobiliser ne veut pas forcément dire être en ébullition et à 1000 à l’heure. Se mettre en mouvement peut aussi être une dynamique plus lente et tranquille.

Peut être avez-vous déjà essayé de faire méditer vos enfants ? C’est très en vogue, pour les calmer, pour éviter qu’ils ne s’expriment de manière désordonnée.

Certains enfants arrivent à se poser, d’autres pas du tout. Je pense que vous comprenez maintenant pourquoi: la méditation est totalement contre intuitive pour la plupart des enfants. A l’opposé de leur élan naturel au mouvement, à l’expression de leur énergie intérieure.

Pour ces enfants là, si vous en êtes le parents, je vous propose d’essayer cette méthode de mise en mouvement pour un retour au calme tout en douceur.


Favoriser le calme et la concentration grâce au mouvement


Installez des petits tapis, ou des objets au sol pour matérialiser des espaces assez proches.


L’idée est de venir sauter de tapis en tapis, d’abord rapidement pour canaliser l’énergie de l’enfant. Plutôt que le laisser crier ou faire quelque chose de ressemblant et qui vous agace, offrez-lui une option pour dépenser son énergie de manière cadrée.

Vous pouvez bien sûr , je vous le recommande même, imaginer une histoire autour. Votre enfant aime star Wars ? La Pat Patrouille ? La Reine des Neiges ? Il doit réviser son cours d’histoire ? Apprendre une poésie ? Ça marche avec n’importe quel sujet !

Créez une histoire autour.

Il faut sauter de planètes en planètes, de branches en branches, esquiver les pics de glace et hop on saute de tapis en tapis. On imite le héros de sa poésie ou le conquérant du cours d’histoire qui part en chevauchée guerrière.

Puis à force de persévérance, l’enfant arrive à fuir l’attaquant ou le fatigue par exemple et les sauts se font de plus en plus lents.

Jusqu’à avancer à pas de loups, sur la pointe des pieds en chuchotant.

A chaque pas lent, aidez votre enfant à observer ce qu’il sent, comment il perçoit son corps ?

  • les battements de son cœur se sont-ils calmés?
  • Peut-être son corps est-il plus léger?
  • Sent-il l’énergie qui circule en lui après avoir sauté partout ?

C’est amusant pour les enfants de voir que leur corps est en mouvement alors même qu’ils ne bougent plus !

Une respiration après cet exercice viendra finaliser l’installation du calme : la respiration balançoire ou spaghetti par exemple, que vous pourrez trouver sur notre page « Activités Ludiques ».


Et pour finir, faire prendre conscience à l’enfant qu’il a réussi tout seul à s’apaiser lui permettra de gagner confiance en lui donner envie de recommencer !

Amusement garanti et efficacité testée et approuvée au cabinet !

En résumé


Cette activité peut être pratiquée avec toute la famille pour le bonheur de tous . L’exemple est le meilleur moyen pour que vos enfants adhèrent à vos propositions !

apprentissage par le jeu
Offrir une solution d’apaisement à nos Oursons

Mais aussi dans le milieu scolaire par l’enseignant pour favoriser le relâchement et la concentration et apprendre en s’amusant, à développer ses propres ressources intérieures ! Les méthodes ludiques sont de plus en plus présentes dans les écoles et nous ne pouvons qu’encourager cela 🙂




J’espère que vous aurez apprécié ce partage et qu’il vous aidera à mieux comprendre comment associer le mouvement aux apprentissages !


Pensez à envoyer cet article à votre entourage si ils cherchent des méthodes douces pour canaliser l’énergie de leurs Oursons 🙂

PARTAGER:

4 commentaires

  • Anaïs Lo

    Et hop, article partagé à ma sœur qui a 2 petites tornades d’amour… Pour qui effectivement, la méditation ne semble pas adaptée pour le moment. Cette astuce sera sans doute un bol d’air dans leur quotidien.
    Merci à vous pour ce partage !

  • Gaëlle Théry

    Encore un super article fluide et détaillé. Je suis assez sceptique aussi à propos de la méditation pour les enfants si la pratique n’est pas adaptée à ce qu’ils sont : des petits êtres qui ont besoin de bouger !
    Du coup, avec la méthode mise en mouvement, la question est résolue. Est-ce que les grands ours remuants peuvent aussi essayer les activités ? 😂

    • Bénédicte&Fabien

      Et oui, n’en déplaise à nous qui perdons en énergie au fil du temps, les enfants en ont pour 2 (ou 3 !) Bien sûr, les adultes sont aussi invités à essayer les activités manuelles et sophrologiques: prendre le temps de se poser pour s’observer et mieux se connaître peut être fait à tout âge 😉

Laisser un commentaire