Sophrologie

Arrêtons de dire « gérer ses émotions » !


Si vous avez un peu parcouru ce blog, vous aurez peut être remarqué que j’évite au maximum d’utiliser l’expression « gérer ses émotions »

Cela fait d’ailleurs bien rire Fabien qui appuie systématiquement lorsqu’il me dit « vivre ses émotions » ! 


Je vous partage aujourd’hui pourquoi cette expression me hérisse le poil, avec le secret espoir que vous aussi vous ferez à l’avenir attention à changer votre vocabulaire ! 


Si vous avez lu notre bio (et sinon vous la trouverez par ici ! ) vous aurez peut-être compris à travers notre bibliothèque que les mots ont une grande importance pour nous. Plus notre vocabulaire et précis, plus il facilite la compréhension lorsque l’on parle avec quelqu’un.  


Gérer ses émotions, définition 


Le Larousse propose la définition suivante : 

  • 1. Administrer une fortune, un bien, conformément aux intérêts de celui qui les possède : Gérer les biens d’un mineur.
  • 2. Être le directeur, l’administrateur d’une société ; administrer : Gérer un commerce.Synonymes :

Ou en langage familier : s’occuper activement d’un problème, affronter une situation difficile. 

Je vous propose aussi une liste de synonymes trouvée également sur le site Larousse :

Synonymes : administrer, conduire, diriger, expédier les affaires courantes, gouverner, manager, mener, ne rien laisser au hasard, piloter, régenter, régir.

Est ce que vous voyez en lisant cela, où se trouve mon grincement de dent ?! 

Outre les mots utilisés du type administrer ou affronter, l’idée générale qui se trouve derrière cette définition est très froidedure et surtout très mentale ! 

Gérer ses émotions revient à dire je vais administrer mes émotions comme un commerce, je vais affronter ce problème et faire face à cette difficulté, je vais contrôler mon élan naturel car les émotions sont anormales….. /sifflements d’oreilles, vapeur qui sort et yeux qui tournent dans tous les sens!/


Lorsqu’on regarde ses émotions comme quelque chose à affronter, comme une difficultés, alors en effet elles peuvent le devenir. 


gérer ses émotions
Une émotion se vit mais ne se gère pas
* Crédit photo Pexels skalekar1992


L’importance de la pensée positive


J’ai appris avec la sophrologie l’importance de la pensée positive, mais surtout je l’ai éprouvée. 

L’état d’esprit dans lequel nous abordons les sujets de la vie change radicalement notre façon d’y réagir


Vous avez un doute ? Je vous propose le challenge suivant :


Étape 1 :  mettez vous debout, les épaules en arrière, les bras tirés vers le dos et les paumes de mains vers le ciel. Levez légèrement le menton et pensez à quelqu’un (c’est le moment de vous installer 🙂  )

A qui pensez-vous ? Est-ce une personne que vous appréciez, avez vous pensé à un moment agréable en sa compagnie ? Prenez maintenant quelques instants pour ressentir votre corps : quels types de sensations percevez-vous ? 

Il est très probable que la personne à laquelle vous avez pensé et que vos sensations soit de l’ordre de l’agréable maintenant et que vous sentiez une énergie porteuse. 


Étape 2 : recroquevillez-vous dans votre canapé ou sur votre chaise. Voûtez vos épaules, baissez la tête et le menton et croisez vos bras sur votre ventre.  Allez-y , pensez à quelqu’un ou quelque chose maintenant. 

Quelle image vous est venue ? Comment vous sentez-vous ? Cette vision a-t-elle amené quelque chose d’agréable ou désagréable pour vous ? 


Il y a fort à parier que vous vous sentez un peu plus morose maintenant. 

Avant de continuer la lecture de l’article, je vous propose de refaire la technique n°1 pour retrouver plus d’envie à lire la suite 😉

Choisir une position d’accueil pour porter son attention sur l’agréable
*Crédit photo Pexels trán-long


Penser positif au service de ses émotions


Notre corps agit sur nos pensées, nos pensées agissent sur notre corps. Si je pense désagréable, mon corps se referme sur lui-même comme une protection. Si je pense agréable, mon corps s’ouvre et s’énergise. 

Quand je penses à mes émotions en terme de gestion, d’affrontement et de problèmes, je me referme et rend mes émotions difficiles et désagréables. Comme je me sens mal, j’entretiens ce ressentiment.  

Les émotions sont des énergies utiles, agréables ou désagréables. Mais certainement pas bonnes ou mauvaises. La peur permet de se protéger, la colère d’exprimer ses besoins, la tristesse d’exprimer son attachement. La façon de parler et d’observer les choses est donc particulièrement importante. 

Jonathan Lehmann parle de cette petite voix dans notre tête qui nous pousse à voir les choses de façon négative, mais aussi de nos capacités à modifier ces pensées. Sa vision : nous sommes responsables de nos pensées et c’est une excellente nouvelle ! Une vidéo à regarder et écouter en conscience 🙂


Par quoi remplacer la gestion des émotions ? 


Si comme moi, vous êtes maintenant plus conscient de ce que « gérer ses émotions » induit, vous allez probablement vouloir savoir par quoi le remplacer

Ma première réponse sera qu’avez vous envie, que décidez-vous de mettre dedans ? Quelle est votre optique et votre ambition lorsque vous parlez des émotions ? 

Y voyez-vous une manière d’améliorer votre quotidien ? De faire la paix avec vous-même ? De vous apporter de la bienveillance et de la gentillesse ? 

Si une de ces réponses vous parle, alors trouvez une expression à vous comme améliorer ma relation aux émotions ou être en paix avec mes émotions. 


Nous aimons ici utiliser bien vivre ses émotions, ou grandir avec ses émotions. Nous parlons aussi très souvent d’accompagner les émotions de nos enfants, d’accueillir les émotions. 


J’espère que cet article vous aura ouvert de nouvelles perspectives, et nous sommes curieux de lire en commentaire ce que vous allez dire à partir de maintenant ? 

Et si vous voulez nous aider à modifier les fausses croyances sur les émotions, pensez à partager au maximum cet article 😉 

PARTAGER:

4 commentaires

  • Béatrice SEBAG

    200% d’accord avec toi ! Les mots sont très importants ! Ça fait bien longtemps que je ne dis plus « gérer » les émotions, personnellement je dis « accueillir » car je médite et ça me parait évident. Cette précision est importante ! Merci 🙏🏾

  • Anne-Gabriel

    Évidemment ! Pourquoi ne pas y avoir penser plus tôt ! Grâce à votre article je comprends enfin pourquoi l’expression « gérer ses émotions » a toujours provoqué chez moi un malaise ! Merci pour ces propositions : accueillir ses émotions me plaît bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.