Activités ludiques

Mon réservoir intérieur: devenir acteur de ce qu’il se passe


Nous vous proposons aujourd’hui de créer un réservoir intérieur qui viendra abriter les états d’âme de vos Oursons. Mais pas seulement ! Ils vont apprendre à devenir acteur, c’est à dire à agir sur leur réservoir pour éviter les explosions émotionnelles.


Cette activité s’inscrit dans la lignée des précédente. Il est donc préférable pour une bonne prise en main et une bonne compréhension, d’avoir déjà réalisé les activités proposés avant. Si vous souhaitez les découvrir, rendez-vous ici 😉


Nous remplissons tous notre réservoir au grès de nos journées et des évènements qui la composent. Et cela sans y penser, c’est presque de la magie !


Le réservoir est propre à chacun, il n’a ni la même taille ni la même capacité, ni la même solidité.


En prenant le temps d’observer son réservoir se remplir, nous prenons conscience de notre capacité à agir sur son niveau de remplissage.

Devenir acteur de sa vie
Devenir acteur de la situation !


Lorsque nous laissons les choses se faire sans y penser, nous subissons ce qui se passe. Que ce soit notre entourage, les évènements ou tout autre situation. Et la tête dans le guidon, nous fonçons toujours dans la même direction.

Lorsque nous posons notre conscience sur ces mêmes situations, nous devenons acteur. Ce temps de pause permet de relever la tête et regarder les chemins qui s’ouvrent devant nous. Voici la situation, qu’est ce qui me plait, ne me convient pas et que puis-je faire pour que cela change ?


Prendre sa destination en main en conscience apporte la possibilité du choix. Celui de poursuivre dans cette même direction – malgré les contraintes – ou celui de choisir une autre voix – malgré les peurs. Ce choix est fait et non plus subi.

Ici, nous parlons du choix de se libérer ou non de ce qui nous est désagréable. De se laisser envahir ou non par notre émotion. De se mettre ou non en colère contre quelqu’un ou quelque chose. Et pour pouvoir prendre ces décisions, il est essentiel d’observer notre niveau de remplissage. Et lorsque le besoin s’en fait sentir, de pouvoir le vider avant de se laisser dominer par le trop plein.



L’activité

Observer ses propres limites



Vous l’aurez compris, le but de cette activité est de faire réaliser à vos Oursons que leur propre jauge est mobile.

Leur capacité d’accueil, d’acceptation, de patience, de frustration a des limites qu’ils vont les découvrir en observant leur réservoir se remplir.


Ils apprendront aussi qu’il est possible de vider son réservoir quand le besoin s’en fait sentir.


Cette observation montre que rien n’est figé et qu’ils ont la capacité d’agir, de devenir acteur de ce qu’il se passe. Cela est très rassurant pour les enfants qui vive les émotions de façon plus intense que nous adultes.


Comme pour chacun d’entre nous, perdre le contrôle de nous-même inquiète. Notre cerveau primaire sent le danger de cette perte de contrôle et décuple les émotions pour nous pousser à agir.

Les enfants sont très à l’écoute de ce qu’il ressentent mais ne savent pas l’exprimer ou quoi et comment faire.


Les pratiques sophrologiques que nous vous proposons seront des clefs qu’ils s’approprieront très vite. Vous pouvez les retrouver sur la pages Activités ludiques ou directement sur Youtube en cliquant ici .

Comprendre et savoir comment agir pour s’apaiser va apporter beaucoup de sérénité intérieure et également de confiance à vos Oursons.


Cette activité ludique se compose de 3 parties. La deuxième est optionnelle car elle n’est pas approfondie ici :

  • observer le mouvement ascendant de son réservoir
  • prendre conscience de ce qui fait bouger son réservoir
  • devenir acteur et modifier le mouvement


Le matériel nécessaire


Le matériel nécessaire :

  • le fichier à télécharger en bas de page
  • des ciseaux
  • du scotch de préférence ou de la colle


Étape 1 : le réservoir intérieur



Dans cette première étape, il s’agit d’un temps d’écoute et d’observation.


La première chose à faire est de préparer le support en découpant toutes les parties de vases (pages 3 à 5).

L’idéal est de faire cet exercice sur une journée complète avec votre Ourson. Par exemple un samedi ou un dimanche.

Chaque fois que vous observez une frustration, une peine, une peur ou tout autre chose désagréable qui vient toucher votre enfant, proposez lui d’aller remplir son vase une fois l’évènement terminé et réglé.

Par exemple vous lui dites non pour un gâteau ou inviter un ou une copine: peut être ne dira-t-il rien. Cependant, il sera frustré et cet évènement viendra entamer sa capacité à accueillir les évènements avec calme et sérénité.

Si vous arrivez 5′ en retard à l’école ou que vous changez de pièce sans qu’il vous voit et vous cherche partout, il aura peut-être eu peur. Cela viendra entamer sa capacité à accueillir les évènements avec calme et sérénité.


Toujours en le laissant autonome le plus possible vous pouvez lui demander l’émotion ressentie quand ledit événement a eu lieu ?


Une fois l’émotion identifiée et le vase rempli, expliquez à votre Ourson que cet événement est venu remplir son réservoir intérieur. Celui qui contient sa patience, son attention, sa concentration, sa gentillesse etc. Lui montrer que cet événement est venu entamer ses capacités et que plus il se remplira, moins ses capacités seront grandes.

Si le vase se remplit jusqu’en haut, il sera probablement irritable, impatient, coléreux.


Pour cette première étape, vous devrez :

  • Identifier l’émotion liée à un évènement désagréable
  • Découper et coller la partie de vase correspondante pour remplir le réservoir
  • Faire prendre conscience à votre Ourson que plus son vase se rempli, moins ses capacités d’accueil sont grandes.


Etape 2 : décrypter mes besoins (optionnel)


Cette étape est un plus pour les grands enfants ou les enfants dont les parents ont déjà connaissances les différents besoins et comment les analyser. Je ne détaillerais pas dans cet article ce décryptage.

Toutefois, si vous voulez vous lancer dans l’aventure, vous pouvez récupérer les fiches besoins de l’activité la fleur des émotions .


Mais si cela vous intéresse, faites le nous savoir et nous préparerons un article dédié exprès pour vous !


Chaque case à remplir à l’extérieur du vase permet de noter l’évènement qui a provoqué l’émotion


Noter l’évènement qui a provoqué cette frustration permet de rechercher le besoin insatisfait. Par exemple, si j’ai ressenti de la peur parce que mon parent à quitté la pièce, je prends conscience de mon besoin de sécurité et de la manière dont il est satisfait : par la présence de quelqu’un de confiance.


Si j’ai ressenti de la colère parce que je n’ai pas pu jouer avec un copain, je prends conscience de mon besoin de partage et d’échange social.

Si vous avancez sur ce chemin de l’introspection, je vous invite à noter sur une fiche que votre Ourson peut décorer ou remplir lui même, tous les besoins identifiés au fur et à mesure.

Car encore une fois, poser par écrit permet plus de lisibilité et de limpidité que lorsque cela reste à l’état intangible de notre tête 😉


Etape 3: devenir acteur


Le vase de votre Ourson se remplit au fur et à mesure de la journée, comme le votre d’ailleurs.

Voilà maintenant venu le temps de le vider .

Si vous laissez le courrier s’entasser dans votre boîte aux lettres, elle fini par déborder et plus rien ne rentre !


Pour que nos capacités continuent à nous porter dans le sens que nous souhaitons, il est donc important de vider son réservoir.

Je n’ai rencontré personne qui aime par dessus tout exploser de colère ou de fatigue mentale. Cela arrive, certes, mais nous n’y prenons pas de plaisir. Et ce ni chez les adultes, ni chez les enfants !

Plusieurs façons sont possibles pour vider et retirer les jus du vase de votre Ourson

  • Vivre un moment particulièrement intense et suffisamment long d’émotion agréable. Si l’instant est trop fugace, il ne parvient pas à effacer les tensions accumulées avant.
  • S’accorder un temps de plaisir particulier avec l’intention de relâcher les tensions. Vous pouvez proposez à votre Ourson d’installer toutes les tensions, les choses désagréables dans son activité et de ne la stopper que lorsqu’il se sentira entièrement libéré.
    Voici quelques idées pour ces moments là: se défouler par une partie de chatouille, un câlin tendre avec son parent ou son doudou, une musique et une danse endiablée, crier un bon coup au jardin ou sauter sur le trampoline en écrasant toutes les frustrations accumulées, respirer un parfum ou une odeur apaisante comme la lavande, faire jaillir des arcs en ciel à paillettes de vos doigts pour illuminer le salon de votre maison .
  • Pratiquer la respiration balançoire ou spaghetti pour relâcher corporellement les tensions accumulées et retrouver le calme intérieur.

Encore une fois laissez parler votre imagination et la créativité de vos têtes blondes, car ils en ont en général beaucoup : )

Lorsque votre enfant a terminé de libérer ses tensions, il peut alors ôter une partie de son vase ou l’ensemble. Un temps d’écoute intérieur est nécessaire, car si il enlève toutes les parties du vase alors qu’il reste en réalité la présence de tension, il risque d’exploser sans le voir venir.

Votre enfant en ajustant le niveau de son réservoir intérieur devient acteur à part entière de ses réactions. Il apprend en douceur à comprendre le mécanisme et ses possibilités d’actions pour un niveau de bien-être personnel.


A la conquête de soi !


Il est temps de partir à l’assaut des planches et d’aider vos Oursons à prendre les rennes de leurs réactions .

Partagez nous vos tentatives, vos succès, vos apprentissages dans les commentaires et surtout, partagez autour de vous ces activités qui rendent plus conscient et acteur de notre vie !

A très vite,

PARTAGER:

2 commentaires

Laisser un commentaire