Parentalité

Roue des emotions, l’outil idéal pour s’exprimer

La roue des emotions, également connue sous le nom de « roue des sentiments » ou « roue des humeurs », est un outil ludique qui permet de se représenter dans son humeur.

C’est un outil complet, idéal pour développer le langage émotionnel de ton Ourson !


Mais d’où vient la roue des emotions ?


La roue des émotions est un incontournable aujourd’hui. Mais sais-tu d’où elle vient ?

La plus connue a été développée par le psychologue américain Robert Plutchik dans les années 80. Et oui, déjà 30 ans d’existence !

Elle comporte huit émotions de base, disposées en cercle : la joie, la confiance, la peur, la surprise, la tristesse, le dégoût, la colère et l’attente.

Chaque émotion de base peut ensuite se combiner avec une autre pour former des émotions plus complexes.

Par exemple, la joie et la confiance combinées peuvent donner naissance à l’amour, tandis que la peur et la tristesse combinées peuvent générer l’anxiété. Les nuances et les variations des émotions peuvent être représentées en subdivisant davantage les sections de la roue, créant ainsi un modèle plus détaillé.

Ce tableau peut vous aider à y voir clair. Il faut malgré tout se rappeler que les émotions humaines sont complexes et peuvent varier d’une personne à l’autre.


Interpréter la roue des emotions


La roue des emotions initiale se compose de 4 onglets :

  • les primaires : correspondent aux émotions primaires citées plus haut
    la colère, la joie, la peur, la tristesse, la surprise, le dégoût, la colère, la confiance et l’attente. Ces 8 émotions comme les 5 souvent présentées comme primaires, varient selon les différents psychologue.
  • les combinaisons : c’est l’assemblage de plusieurs émotions. Par exemple, l’anticipation et la joie se combinent pour être optimistes. La joie et la confiance se combinent pour être de l’amour. Il existe même des combinaisons de 3 émotions !
  • les opposés : physiologiquement, chaque émotion a un opposé. La joie s’oppose à la tristesse, la peur à la colère, l’attente à la surprise, le dégoût à la confiance.
  • l’intensité : la roue comporte une section colorée permettant d’identifier l’intensité de l’émotion. Par exemple, le plus bas niveau d’intensité de la tristesse est la mélancolie alors que le plus haut est le malheur.


La roue des émotions, version enfant


Évidemment, cette roue complète et complexe, n’est pas la plus adaptée pour apprendre à vos Oursons !

Il existe donc des versions simplifiées mais tout aussi utiles pour les plus jeunes.

Je vous partage ici ma version enfant de la route des émotions en téléchargement libre.


Vous est-il déjà arrivé de penser que votre enfant était triste, alors qu’en discutant avec lui il vous a expliqué qu’il était en colère ? Ou l’inverse ? Moi oui. Nous pensons parfois décrypter le visage de notre Ourson, mais nous pouvons nous tromper. En utilisant une roue des émotions, l’enfant peut s’exprimer plus facilement sur ce qu’il ressent, et nous évitons des malentendus, de l’incompréhension. Cela renforce forcément notre relation, lorsque nos petits loups se sentent écoutés et compris.

Alors elle vous plait ?


Raconte-nous en commentaires si tu t’en sers et les pépites qu’elle t’a permis d’échanger avec ton Ourson

PARTAGER:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *