Activités ludiques

La météo intérieure


Pour cette première activité, nous aimerions vous proposer « la météo intérieure ».


Certes, cette activité n’est pas une nouveauté en soi. MAIS elle est vraiment efficace, surtout si comme nous vous le proposons, vous associez à l’état général les émotions ET les sensations.


Savoir si nous nous sentons bien ou non est une tâche assez facile. Y associer des émotions est encore à notre portée pour la plupart d’entre nous. Mais écouter les sensations du corps liées à tout ça, voilà une nouveauté !


Et je vous explique tout l’intérêt de cette association :

Cute Teddy Toy Sitting Theme Baby Image
En avant les oursons !

Les sensations corporelles arrivent bien avant que nous prenions conscience de l’émotion qui est présente en nous.



Apprendre à reconnaître les sensations corporelles liées aux émotions permet donc de les identifier et de les déceler dès les prémices.

Si l’enfant apprend à déceler les sensations physiques liées à la colère par exemple, il saura très vite que l’émotion pointe le bout de son nez et il pourra alors rectifier la situation, ou son action.


L’activité

Ma météo intérieure
Associer émotions et sensations


Vous l’aurez compris, le but de cette activité est d’accompagner votre enfant à être à l’écoute de ce qu’il se passe dans sa propre maison intérieure.

Poser visuellement ce qu’il se passe en lui permet à l’enfant de prendre du recul et d’observer ces phénomènes intangibles.

L’image de la maison intérieure que vous trouverez dans le fichier à télécharger prends tout son sens : au dernier étage nous trouvons ce qui est le plus visible, le plus accessible.

Plus nous descendons, plus nous allons au coeur de ce qui est en nous.





Cette activité se fait en 3 étapes :

  • observer son état général
  • décrypter l’émotion lié à cet état
  • déceler les sensations physiques de l’émotion


Le matériel nécessaire


Le matériel nécessaire :

  • le fichier à télécharger en bas de page
  • des ciseaux
  • de la colle

Etape 1 : la météo intérieure



Dans cette première étape, vous allez accompagner votre enfant à définir son état général en ajoutant des nuances à « bien » ou « mal ».

Cette première distinction est d’une certaine façon, un premier apprentissage du langage émotionnel.

Définir l’intensité de son état général oblige à porter une écoute attentive, consciente, à ce qu’il se passe en soi.


Pour cette première étape, vous devrez :

  • Découper les étiquettes « météo intérieure »
  • Coller l’étiquette choisie par votre enfant au dernier étage de sa maison intérieure


Selon l’âge de votre enfant, vous pourrez lui rappeler un moment déjà vécu afin de le guider et l’aider dans l’apprentissage de ces nuances : utilisez un souvenir dans lequel il a identifié un état agréable ou désagréable.


Par exemple : c’est quoi ta météo intérieure aujourd’hui ?

-> Comparé à hier quand tu jouais à la piscine ?

-> Par rapport à hier quand tu es tombé et que tu as pleuré ?

-> Par rapport à hier quand on s’est moqué de toi à l’école ?


N’hésitez pas à lui donner des points de repères, car selon l’âge de votre enfant il ne sera pas facile de mettre de la nuance. Les plus jeune dirons souvent « je vais bien » ou « je me sens mal ».

Leur apprendre à observer des situations les aide aussi à prendre du recul et à définir une échelle d’importance de ce qui leur arrive.


Etape 2 : l’émotion intérieure


Dans cette deuxième partie, vous pouvez aider votre enfant à associer une émotion à son état général.

Cet exercice permet de remarquer que des émotions très diverses peuvent se mélanger en nous et influent sur l’état de ressenti général.


Par exemple, je peux me sentir très bien sur le moment et remarquer que les émotions présentes sont la joie et une pointe de tristesse malgré tout.

J’ai remarqué en atelier que les enfants sont de façon générale le plus souvent très bien et qu’ils peuvent en parlant de leur émotions mentionner quelque chose de désagréable comme la perte de leur animal.


Pour cette première étape, vous devrez :

  • Découper les étiquettes « émotions »
  • Coller la ou les étiquette(s) choisie(s) par votre enfant au deuxième étage de sa maison intérieure


Etape 3 : les sensations intérieures


Dans cette troisième et dernière partie, il est temps d’associer les sensations physiques liées à nos émotions.

Pour cela, 3 questions sont suffisantes pour débuter cette approche :

-> Est ce que c’est lourd ou léger ?

-> Ressens tu plutôt de la chaleur ou du froid ?

-> Est ce que cette sensation est confortable ou inconfortable ?


Pour cette première étape, vous devrez :

  • Découper les étiquettes « sensations »
  • Coller les étiquette(s) choisie(s) par votre enfant au premier étage de sa maison intérieure


C’est parti !

Nous espérons que vous vous amuserez bien! Surtout, si vous vous sentez bloqué, sentez-vous libre de poser vos questions ou partager vos expériences 🙂

PARTAGER:

2 commentaires

  • Anaïs Lo

    Encore une belle idée, les étages pour illustrer chaque étape d’introspection, descendre en profondeur pour apprendre à se connaître…
    J’adore. Merci !

Laisser un commentaire